Expertise en biosciences
Vers une autre agriculture performante ...

Produits MEDINBIO

Prêle des champs

    • Prêle des champs : ou Equisetum arvense L. est une substance de base ayant un effet fongicide. Il s’agit d’une plante vivace de 20 à 50 cm de haut. C’est l’utilisation de la décoction dans de l’eau de ses parties aériennes stériles ou de ses parties aériennes séchées mélangées à du mulch1 qui est autorisé.


      Conditionnement :

      20 kg, 200 kg et cubitainer 600 et 1000 L.

    • Mode d’action :

      La prêle des champs est une plante riche en silice, en antioxydants et en enzymes d’intérêt. La silice présente plusieurs effets intéressants en stimulant les défenses naturelles des plantes, mais également en formant une barrière physique qui empêche l’invasion des pathogènes (Weber, 2013). Les antioxydants, comme les flavonoïdes et les composés phénoliques possèdent des propriétés antimicrobiennes diverses (Garcia et al., 2013).

      Enfin, la prêle des champs contient une enzyme particulière appelée HTG. Cette dernière est capable de réassembler les constituants de la paroi ce qui entraîne son épaississement. (Simmons et al., 2015).
    • Conseil Medinbio :

      Excellent rapport coût/efficacité. La fréquence d’application plus que le dosage permet d’en tirer l’efficacité maximale.
      S’applique également avec la fertilisation racinaire.
      Cette substance de base peut avantageusement se combiner à d’autres SB . Le SEVE DEFENSE de MEDINBIO est une association de prêle et d’écorce de saule formulée qui permet une couverture plus large des problématiques fongiques (read more : CLEANHEX).

    • Efficacité :
      (Chiu and Sung, 2014)


      Cultures 
       Stade 
       Dose 
       Fréquence 
       Intervalle 
      Sous forme de décoction
      BBCH 53-67
      1-2 kg/ha
      2-6
      7 j
      BBCH 10-57
      0.2-0.6 kg/ha
      2-6
      7 j
      BBCH 19- 49
      0,6 kg/ha
      2
      3-4 j
      BBCH 51-59
      20,6 kg/ha
      2
      14 j
      Sous forme séchée mélangée à du mulch
      Avant
      plantation
      9 kg/ha
      (100 kg de mulch)
      1
      /
      Avant
      plantation
      9 kg/ha
      (100 kg de mulch)
      1
      /
      Avant
      plantation
      9 kg/ha
      (100 kg de mulch)
      1
      /


      Conditions d’utilisation :


      Sous forme de décoction


      Sur pommiers et pêchers :

      Stade d’application : Feuilles entourant les fleurs sont visibles – fin de la floraison (BBCH 53-67)
      Dose : 1-2 kg/ha
      Fréquence: 2-6 applications à intervalle de 7 jours

      Sur vigne :

      Stade d’application : depuis la première feuille jusqu’à ce que les grappes soient bien développées (BBCH 10-57)
      Dose : 0.2-0.6 kg/ha
      Fréquance : 2-6 applications à intervalle de 7 jours

      Sur concombre et cornichons :

      Stade d’application : depuis le stade 9 feuilles étalées sur la tige principale jusqu’au stade 9 pousses latérales visibles (BBCH 19- 49)
      Dose : 0,6 kg/ha
      Fréquance : 2 applications à intervalle de 3-4 jours

      Sur tomates:

      Stade d’application : depuis la première inflorescence visible jusqu’au stade 9 ou davantage d’inflorescences (BBCH 51-59)
      Dose : 0,6 kg/ha
      Fréquance : 2 applications à intervalle de 14 jours

      Sur tomates:

      Stade d’application : depuis la première inflorescence visible jusqu’au stade 9 ou davantage d’inflorescences (BBCH 51-59)
      Dose : 0,6 kg/ha
      Fréquance : 2 applications à intervalle de 14 jours


      Sous forme séchée mélangée à du mulch

      Sur concombres:

      Stade d’application : /
      Dose : 9 kg/ha mélangé à 100 kg de mulch
      Fréquance : 1 application

      Sur tomates:

      Stade d’application : /
      Dose : 9 kg/ha mélangé à 100 kg de mulch
      Fréquance : 1 application

      Sur arbres ornementales dont Prunus spp. et Rosa spp.

      Stade d’application : /
      Dose : 9 kg/ha mélangé à 100 kg de mulch
      Fréquance : 1 application

      Bibliographie
       Mulch : couche protectrice composée généralement matière organique (paille, feuilles, aiguilles et tourbe) placé autour de la plante, dans le but de conserver l’humidité, protéger les racines du gel et limiter l’apparition de mauvaises herbes.
      Garcia, D., Ramos, A.J., Sanchis, V., Marín, S., 2013. Equisetum arvense hydro-alcoholic extract: Phenolic composition and antifungal and antimycotoxigenic effect against Aspergillus flavus and Fusarium verticillioides in stored maize. J. Sci. Food Agric. 93, 2248–2253.
      Marchand, P.A., Isambert, C.A., Jonis, M., Parveaud, C., Chovelon, M., Gomez, C., Lambion, J., Ondet, S.J., Aveline, N., Molot, B., Berthier, C., Furet, A., Clerc, F., Rey, A., J-f, N., Bidault, F., Maille, E., Bertrand, C., Andreu, V., Treuvey, N., Pierre, S.P., 2014. Évaluation des caractéristiques et de l’intérêt agronomique de préparations simples de plantes, pour des productions fruitières, légumières et viticoles économes en intrants. Innov. Agron. 34, 83–96.
      Simmons, T.J., Mohler, K.E., Holland, C., Goubet, F., Franková, L., Houston, D.R., Hudson, A.D., Meulewaeter, F., Fry, S.C., 2015. Hetero-trans-β-glucanase, an enzyme unique to Equisetum plants, functionalizes cellulose. Plant J. 83, 753–769.
      Weber, D.J., 2013. Encyclopedia of Metalloproteins .