Expertise en biosciences
Vers une autre agriculture performante ...

Produits MEDINBIO

Lactoserum

    • Lactosérum : ou petit-lait est une substance ayant un effet fongicide. Il s’agit d’un sous-produit du fromage obtenu lors de la coagulation du lait cru. Il se compose principalement d’eau, de protéine, de sucre, mais est très pauvre en graisse.


      Conditionnement :

      20 kg, 200 kg et cubitainer 600 et 1000 L.

    • Mode d’action :
      Le lactosérum contient des éléments actifs contre les pathogènes fongiques, comme la lactoferrine et la lactopéroxydase. lactoferrine est capable de se lier aux membranes de nombreux champignons et bactéries entrainant des lésions et des pertes de fluides cytoplasmiques. La lactopéroxydase est une protéine antimicrobienne connue pour son action sur des bactéries telles qu’Escherichia coli et Lactococcus lactis.(Crisp et al., 2006)
    • Conseil Medinbio :
      Les journées chaudes et lumineuses sont propices à la production de radicaux libres qui vont optimiser l’efficacité du lactosérum.
    • Efficacité :
      (Bettiol et al., 2008)


      Cultures 
       Stade 
       Dose 
       Fréquence 
       Intervalle 
      (BBCH 19-49)
      6 à 30L/ha
      Ou
      0.36 à 2.4 kg/ha
      3-5
      7 J


      Conditions d’utilisation :

      Sur concombres (Cucumis sativus) et courgettes (Cucurbita pepo) contre l’oïdium :

      Stade d’application : A partir de 9 de feuilles étalées jusqu’au stade précédant l’apparition de l’inflorescence (BBCH 19-49)
      Dose : 6 à 30L/ha de lactosérum liquide (0,36 à 2.4 kg/ha atomisé)
      Fréquence : 3-5 applications ; intervalle de 7 jours
      Recommandation : Pulvérisation par temps ensoleillé

      Bibliographie
      Bettiol, W., Silva, H.S.A., Reis, R.C., 2008. Effectiveness of whey against zucchini squash and cucumber powdery mildew. Sci. Hortic. (Amsterdam). 117, 82–84.
      Crisp, P., Wicks, T.J., Troup, G., Scott, E.S., 2006. Mode of action of milk and whey in the control of grapevine powdery mildew. Australas. Plant Pathol. 35, 487–493.